Comment lever l’inscription au FICP lorsqu’on est dans une situation de surendettement?

Deux défauts de remboursement suffisent pour être inscrit au fichier FICP. En effet, ce fichier est un répertoire permettant de voir les personnes qui se retrouvent dans l’incapacité de rembourser ses crédits. La gestion de ce fichier est assurée par la Banque de France. Ce fichier permet à la banque ou l’établissement de crédit d’apprécier la capacité de solvabilité du débiteur. À noter que le fait d’être inscrit dans ce fichier n’implique aucune interdiction d’accéder à un credit en ligne. Grâce à ce fichier, la banque peut prévenir une gestion des risques des crédits souscrits ainsi que d’apprécier la possibilité donner un autre moyen de paiement qui s’adapte aux besoins et aux revenus du débiteur.

Comment lever l’inscription?

Afin de régulariser l’incident de remboursement, le débiteur peut rembourser les sommes dues à tout moment. Le montant du retard ainsi que les crédits souscrits en cas de déchéance du terme constitue ce montant. Ensuite, l’établissement ayant déclaré l’incident doit signaler à la banque la régularisation de la situation. Si la seule raison de l’inscription, le débiteur sera radié du FICP. Pour un débiteur dans une situation de surendettement, l’anticipation de remboursement des sommes dues à l’ensemble des créanciers est la solution pour sortir du FICP. Le débiteur doit remettre une pièce ou attestation justifiant le paiement à la banque pour que cette dernière puisse procéder à la suppression de l’inscription.

Situation de surendettement et le remboursement des créances impayées

Afin de rembourser les créances, le débiteur peut procéder à nombreuses façons. Il peut souscrire à un prêt ayant pour but de payer les créanciers. Dans ce cas, on met en garantie les biens immobiliers. En outre, le rachat de crédit constitue un autre moyen permettant de retirer l’inscription au FICP. Pourtant, sa mise en œuvre reste un peu plus difficile. En outre, le débiteur doit porter preuve à l’organisme de rachat de crédit sur l’évolution de leur situation. La troisième méthode permettant de rembourser rapidement les sommes dues c’est la vente des biens ou des mobiliers. Pourtant, il faut s’assurer que la valeur des biens peut couvrir la totalité des dettes.